Ou comment bouturer un hortensia ou un lilas (technique 1)

comment bouturer le lila?

La pluie qui ne cesse de tomber depuis plusieurs jours, l’humidité ambiante, l’absence d’ensoleillement, … le temps idéal pour réussir des boutures d’automne. J’ai déjà commencé fin août avec une bouture de rosier qui se porte bien et a déjà de nouvelles feuilles : voir conseils pour bouturer

bouture de rosier de 6 semaines

La première technique pour bouturer est la même que celle utilisée pour des hortensias ou pour le rosier dont le lien est ci dessus.

  • 1ère technique pour réaliser une bouture de lilas: prélever un rameau sur l’arbre.

Mes lilas étant trop jeunes pour que je prélève des rameaux, l’exemple sera réalisé avec un hortensia:

bouture d’hortensia

Première étape: couper des rameaux comportant un morceau de bois (pas seulement une tige verte de l’année).

couper les feuilles

Deuxième étape: couper une partie des feuilles pour éviter une trop grande évaporation de l’eau. Ce qui conduirait à ce que la bouture sèche.

bouture d’hortensia

Troisième étape: tremper dans de l’hormone de bouturage et faire un trou pour planter le rameau sans déplacer l’hormone. Tasser la terre autour de la bouture. Garder à l’extérieur, à l’abri du soleil en gardant la terre humide. Au besoin par temps sec, couvrir avec une cloche réalisée dans une bouteille plastique comme pour le rosier dont la bouture réalisée en août nécessitait une mini serre pour garder l’humidité (voir conseils pour bouturer). Au bout de 6 mois (bouture de printemps réalisée dans les mêmes conditions) on obtient:

bouture d’hortensia

La technique de bouturage pour les lilas est la même. Toutefois si j’obtiens de très bons résultats pour les hortensias, je n’ai pas encore réussi une bouture de lilas. C’est un bouturage pourtant réputé facile à réussir. Ce qui me conduit à vous présenter une 2ème technique pour bouturer les lilas:

  • 2ème technique pour bouturer les lilas: Le bouturage de lilas par prélèvement de rejets.
rejet de lilas

Mes lilas sont jeunes mais ont déjà des rejets de 15 cm environ qui poussent au pieds. Issus d’une racine traçante du lilas. Apparus au printemps, j’ai soigneusement évité de passer la tondeuse dessus pour pouvoir les prélever à l’automne. Normalement on attend que les rejets soient plus grands pour les prélever et les remettre directement en terre.  Mais si je ne les déplace pas, ils risquent de finir sous la tondeuse. Et quand on prélève ainsi un petit rejet de plante arbustive, je trouve préférable de le transplanter un temps dans un pot pour lui laisser le temps de refaire de nouvelles racines et devenir plus grand avant d’être remis en terre.

Pour prélever le lilas: une bêche, des bottes et on soulève:

mes nouvelles bottes Aigle

Un sécateur peut être utile pour couper la racine provenant de la mère (le lilas qui a fait des rejets)

bouturer le lilas

On obtient:

bouturage du lilas

On sectionne et on met en pot dans du terreau pour semis et rempotages. On veille à conserver humide (merci pluie), on protège du froid jusqu’au printemps et on découvre alors si les boutures sont réussies quand les nouvelles feuilles pousseront. Les nouveaux lilas seront mis en terre dans 1 an. Si vos rejets sont plus grands, vous pouvez tenter une remise en terre immédiatement en veillant à conserver le maximum de racines.

Vous obtenez de superbes boutures de lilas déjà pourvues de racines:

bouture de lilas

De la pluie ce week-end et plein de boutures.

2 comments on “Bouture de lilas”

Comments are closed.