Aujourd’hui j’aimerais vous parler du livre de dessin: « Dessiner grâce au cerveau droit » par Betty Edwards aux Editions Margada. Les livres pour apprendre à dessiner sont nombreux.

dessiner grâce au cerveau droit
dessiner grâce au cerveau droit

Des méthodes qui prétendent apprendre à dessiner sont nombreuses. Avec pas à pas, image après image le détail pour obtenir l’image du livre. Le plus souvent un bouquet, un bateau dans un port ou une maisonnette dans les vignes. Version enfant cela donne apprendre à dessiner un Barbapapa en dessinant au préalable une patate. Vous apprendrez à reproduire le modèle du livre sans développer ni la créativité, ni votre vision ni même votre culture artistique. Notez que je ne suis pas contre le fait de reproduire des oeuvres existantes, cela peut faire partie de l’apprentissage du dessin ou de la peinture. Mais de grâce, si vous préférez apprendre en copiant, voyez grand, tentez de reproduire les grands noms de la peinture ou du dessin, en fonction de ce que vous aimez. Acceptez les défauts de votre dessin, ces défauts font que ce dessin vous sera personnel.

Le livre « dessiner avec votre cerveau droit » vous apprendra à voir les choses autrement. A comprendre les formes. A développer votre esprit d’analyse, à comprendre les espaces, les lignes directrices, à voir les choses autrement. Notre cerveau est conditionné pour penser que les pommes sont rondes et pourtant…

dessin d'une pomme
dessin d’une pomme

Développer sa vision des choses qui nous entourent peut être utile au delà du simple acte de dessiner. Devenir attentifs au monde. Voir de la beauté dans des choses simples.  Voir les choses dans leur globalité ou dans les détails (très utile quand on fréquente les vides greniers).

composition d'un dessin

composition d’un dessin ou d’un mur en déco

Je ne vais pas vous faire croire qu’apprendre à dessiner avec ce livre est facile. Sa lecture est dense. Pose beaucoup de questionnements. Mais j’aimerais vous convaincre qu’apprendre à dessiner est possible.

Pour Betty Adwards l’aptitude au dessin ne dépend pas d’un talent inné et magique. Chacun dispose d’habiletés différentes et rencontrera des difficultés plus ou moins grandes , mais peut apprendre à retranscrire sur une feuille ce qu’il voit.

Le livre comprend une grande part de théorie mais aussi des exercices pratiques simple à réaliser comme reproduire un un dessin à l’envers (le résultat est meilleur) ou cadrer sa composition avec un carton (peut servir en photographie).

prise de proportions
prise de proportions

La méthode est progressive:

– comprendre les espaces et les contours
– comprendre les objets les uns par rapport aux autres, leurs proportions respectives, leurs mises en perspectives.
– la lumière et les ombres
– la compréhension du tout

perspectives en dessin
perspectives en dessin

Le livre inclue aussi une section sur la couleur et la calligraphie ainsi qu’une section sur les dessins d’enfants.

dessins d'enfants
dessins d’enfants

En apprenant à dessiner, vous apprendrez à voir. Vous apprendrez aussi la frustration, celle de ne pas réussir du premier coup ni du deuxième… Dessiner requiert de l’entrainement. Au fil des entrainements, on acquiert des automatismes, on se détache alors de la technique pour un dessin plus spontané. Apprendre à un enfant à dessiner, c’est aussi lui apprendre à gérer la frustration et donc la colère, accepter qu’il ne peut pas réussir ou obtenir tout immédiatement sans effort. L’art à l’école, quand il est enseigné, peut être une bonne école de la vie.

J’aime aussi cette idée qu’il y a plusieurs types d’intelligence. Qu’il faut aussi valoriser l’intelligence manuelle.
Betty Edwards distingue synthétiquement deux types d’aptitudes:
– rationnel, verbal, logique qui traduit en mots (régit par le cerveau gauche)
– intuitif, non verbal, qui traduit en images (régit par le cerveau droit).

dessin de contour
dessin de contour

Le livre « Dessiner grâce au cerveau droit » m’a été conseillé en cours du soir des Beaux Arts. Je n’aime pas forcément dessiner. Je dessinais très peu dans mon enfance. Mais j’ai aimé apprendre à dessiner, surmonter cette difficulté. J’avais une grande motivation:  le dessin était le préalable nécessaire à la peinture. Je m’en tiens à un dessin de contour, il me suffit pour peindre. La peinture est ma grande passion. Et je n’ai voulu apprendre dessiner que pour pouvoir peindre.