Catégories

Faire un jardin communautaire

Faire un jardin communautaire

L’agriculture urbaine a le vent en poupe dans plusieurs villes du monde. Si certaines personnes nourrissent la volonté de cultiver des aliments frais, d’autres par contre sont confrontés au manque d’espace. Parmi les solutions proposées pour pallier la situation figure celle des jardins communautaires. De quoi s’agit-il concrètement ? Quels sont les principaux avantages de faire un jardin communautaire ? Décryptage dans cet article.

Qu’est-ce qu’un jardin communautaire ?

Un jardin communautaire est un lieu où les voisins peuvent planter ensemble des fleurs, légumes, fruits et herbes. Populaire dans les zones urbaines, il permet de cultiver sa propre nourriture et de se reconnecter avec la nature. Il rassemble les voisins de tous horizons, y compris ceux des zones suburbaine ou rurale pour partager des expériences significatives de jardinage et de culture. Notons que les jardins communautaires peuvent être créés par diverses organisations. Il peut s’agir des églises, des associations sans but lucratif, des municipalités ou encore des clubs de quartier. Les propriétaires fonciers privés ont aussi la possibilité de contribuer à ces projets en donnant leur propriété pour être utiliséé.

A lire aussi : Les astuces pour créer un jardin écologique et respectueux de la nature

Afin d’assurer une participation harmonieuse et une gestion efficace du jardin, il est important d’avoir un ensemble de règles. Ces dernières doivent clairement indiquer les personnes éligibles et les exigences à respecter. Cela peut inclure des questions telles que les horaires de travail, la gestion des déchets et les responsabilités des membres en matière d’entretien et de sécurité du jardin.

Quels sont les principaux avantages de faire un jardin communautaire ?

Faire un jardin communautaire offre des avantages à la fois pour les individus et pour la communauté dans son ensemble. Voici justement quelques-uns :

A lire aussi : Jardin japonais à Paris : découvrez l'oasis zen au cœur de la ville

Rendre le paysage plus agréable

Dans les quartiers urbains, les terrains vacants abandonnés peuvent représenter un danger et une horreur. Heureusement, les jardins communautaires peuvent transformer ces espaces de vie en des zones verdoyantes où les oiseaux et les insectes utiles peuvent se rassembler. Ils peuvent aussi aider à valoriser les terrains abandonnés et même à augmenter la valeur des propriétés environnantes.

Favoriser l’accessibilité des produits frais

L’obtention de produits frais dans les quartiers urbains est difficile et coûteuse, ce qui affecte la qualité de l’alimentation. Les jardins communautaires offrent une solution pratique en permettant aux résidents de cultiver leurs propres fruits et légumes, améliorant ainsi leur consommation de produits frais.

Favoriser un mode de vie saine

Les jardins communautaires offrent de nombreux avantages pour un mode de vie saine. Tout d’abord, ils fournissent des fruits, des légumes et des herbes fraîches sans danger pour la santé. Ensuite, le jardinage lui-même peut être bénéfique en soulageant le stress et en améliorant le bien-être général. En outre, les jardins communautaires encouragent les gens à bouger, ce qui a des avantages physiques évidents.

Renforcer les communautés

Les jardins communautaires offrent une occasion unique pour les voisins de se connecter entre eux. Des personnes qui pourraient vivre dans l’isolement sont donc attirées dans la communauté, où elles peuvent interagir avec d’autres individus. En prenant une parcelle dans un jardin communautaire, les gens développent un sentiment d’appartenance et commencent à s’investir personnellement dans leur quartier. De plus, la présence accrue de personnes dans le quartier peut contribuer à réduire les taux de criminalité.

Comment créer un jardin communautaire ?

Pour créer un jardin communautaire, il faut :

  • Mettre en place un groupe de 3 à 4 membres engagés de la communauté ;
  • Chercher un domaine vide et obtenir chez la propriétaire la permission pour utilisation ;
  • Joindre le coordinateur des jardins communautaires pour l’approbation du domaine choisi ;
  • Aménager l’espace et commencer avec les cultures les plus accessibles.

Articles similaires

Lire aussi x