Catégories

Quand et comment faire une bouture de laurier-rose ?

Quand et comment faire une bouture de laurier-rose ?

Vous avez envie de multiplier vos plants de laurier-rose ? Il vous est possible de le faire d’une manière simple et tout à fait économique. Il s’agit du bouturage. C’est une technique de plantation de ces arbustes qui consiste à faire pousser une plante de laurier-rose à partir d’une branche d’une autre plante.

Pour obtenir de bons résultats et avoir une belle et dense plantation de lauriers roses, il est important de réaliser le bouturage à un moment précis de l’année et de mettre en œuvre les bonnes techniques. Découvrez ici un guide pour réussir le bouturage de laurier-rose.

A lire en complément : Comment entretenir son jardin ?

Bouturage de laurier-rose : ce qu’il faut savoir

Le bouturage est un mode de reproduction chez les végétaux auquel les jardiniers ont souvent recours. Il a pour but d’obtenir une plantation plus développée sans toutefois passer par l’étape de la germination. Elle consiste à donner naissance à une nouvelle plante à partir d’un organe ou d’un fragment isolé de cet organe. Il peut s’agir de la racine, de la tige, de la feuille, d’une branche, etc.

Le laurier-rose, de son nom scientifique Nerium oleander, est l’une des nombreuses plantes qui peuvent être l’objet d’une bouture. Ce mode de reproduction de la plante se fait suivant plusieurs modalités, mais seules les branches sont généralement utilisées. Bouturer des plantes de laurier-rose peut vous permettre d’avoir un effet esthétique époustouflant au sein de votre jardin.

A voir aussi : Comment choisir son bain de soleil ?

La période idéale pour faire une bouture de laurier-rose

Faire une bouture de laurier-rose suit un processus relativement simple et assez aisé. Cependant, il y a des exigences de temps qu’il est impératif de respecter pour que le taux de réussite soit satisfaisant.

Sachez déjà que la réponse qui suit le ‘’quand’’ du bouturage n’est pas toujours unanime et dépend de plusieurs paramètres : école et techniques exploitées. Gardez simplement à l’esprit que la période idéale pour faire une bouture de laurier-rose est d’avril à octobre.

Voici un calendrier qui peut guider vos actions durant cette période :

  • Les mois de mars ou d’avril : vous devez penser à tailler votre laurier-rose si vous en avez déjà. Profitez de l’occasion pour récupérer des tiges utiles à votre projet de bouturage.
  • Les mois de mai et de juin : les jeunes tiges herbacées sortent durant le printemps et peuvent être bouturées.
  • Le mois d’août : la croissance printanière est terminée. Vous avez le choix entre des tiges semi-ligneuses ou des tiges semi-aoûtées (tiges qui se transforment en bois tendre ou en bois dur).
  • Les mois de septembre et d’octobre : c’est votre dernière chance de réaliser une bouture de laurier-rose. La floraison se poursuit encore et vous pouvez récupérer les branchages qui portent des fleurs fanées.

Par ailleurs, vous pouvez également vous référer au calendrier lunaire pour faire votre bouturage. La période de lune descendante est celle qui est la plus appropriée, car durant celle-ci, la croissance des racines est optimale et la montée de sève dans les plantes est considérablement réduite.

Quand et comment faire une bouture de laurier-rose

Aussi, vous pouvez accroître la floraison de vos boutures en misant sur la constellation. Réalisez le bouturage un jour-fleur, c’est-à-dire un jour où la lune passe devant les constellations d’air. Cela a un effet favorable de pousse et de floraison sur les jeunes arbustes.

Les différentes techniques pour faire une bouture de laurier rose

Avant de passer aux différentes techniques de bouturage, il est nécessaire de savoir que la tige qui servira au processus doit être préparée d’une façon spécifique. Pour la couper, assurez-vous de désinfecter votre sécateur avec de l’alcool à 90°. Coupez environ 20 cm de la tige en biseau en prenant en compte les feuilles du sommet.

Enlevez toutes les autres feuilles et laissez uniquement les trois du sommet. Cela limite fortement les risques de sécheresse à cause de l’évaporation. Au niveau de la partie que vous devez mettre en terre, vous pouvez la couper verticalement sur 1 cm maximum afin d’augmenter la surface qui développera les racines. Après toute cette préparation, vous pouvez bouturer votre laurier-rose suivant deux techniques : l’eau et la terre.

La bouture du laurier-rose dans l’eau

Cette technique est la plus facile, mais aussi la plus fragilisante. Dans un bocal, versez un peu et mettez-y un morceau de charbon noir. Immergez 4 à 5 cm de la tige dans l’eau et placez le bocal dans un endroit où il y a de l’ombre.

Changez souvent l’eau ou complétez la suivant les besoins de votre plante. Au bout de deux mois, vous verrez déjà une nette croissance des racines. Le rempotage peut être alors exécuté, mais veillez à manipuler les racines avec précaution, car elles sont très fragiles.

La bouture du laurier-rose dans la terre

Dans des pots de culture, mettez un mélange de sable et de terreau. Creusez un petit trou et enterrez la tige à bouturer sur 4 à 5 centimètres à partir de sa base, puis arrosez. Recouvrez l’ensemble avec un sac en plastique pour créer une atmosphère humide et chaude, et placez-les dans un endroit ombré. Pensez à enlever le sachet régulièrement pour limiter les risques d’apparition des champignons.

Arrosez souvent, sans excès, et vous verrez les résultats au bout de quelques semaines. Ne rempotez pas immédiatement, mais attendez le début de la période printanière suivante pour mettre votre jeune laurier-rose en terre.

Articles similaires

Lire aussi x