Catégories

Quelques maladies de la tomate à connaître à tout prix

Quelques maladies de la tomate à connaître à tout prix

La culture de la tomate est l’une des répandues. En effet, que ce soit dans un jardin, une ferme ou un potager, la tomate est souvent présente dans les rayons. Cependant, même si sa culture n’est pas très difficile, elle est parfois amenée à faire face à certains problèmes de croissance. Voici quelques exemples de maladies la tomate à connaître dans ce cadre. 

L’oïdium

L’oïdium de la tomate fait partie des maladies de la tomate les plus répandues. Pour la reconnaître, il faut s’en tenir principalement, à l’aspect des feuilles de la plante de tomate ainsi qu’à celui de la tige. En effet, s’il s’agit de cette maladie, vous observerez une sorte de poudre blanche sur ces différentes parties. 

A voir aussi : Pourquoi mes courgettes ne fraient-elles que des fleurs ?

Lorsque vous faites face à une telle situation, vous devez retirer les feuilles affectées de la tige pour éviter que le mal se généralise. Par la suite, servez-vous du soufre pour pulvériser le reste de la plante. 

L’alternariose 

C’est également une maladie qui touche qui peut toucher les tomates. L’alternariose se reconnaît par l’apparition de taches noires sur les tiges et les feuilles de la plante. A la suite de leur apparition, les parties touchées dépérissent et la plante meurt petitement. Le changement s’observe d’abord au niveau des feuilles, puis au niveau de la tige. 

A lire aussi : Comment prendre soin des citrouilles ?

Pour éliminer l’alternariose, une solution simple existe. Elle consiste à effectuer des rotations de cultures. De la sorte, vous réduirez le risque de résurgence du mal sur un même emplacement. 

Ainsi, l’oïdium et l’alternariose font partie des maladies qui attaquent les plantes de tomate. 

Articles similaires

Lire aussi x