Catégories

La serre, atout n°1 du jardinier connecté

La serre, atout n°1 du jardinier connecté

Avec le développement des nouvelles technologies, la serre devient le terrain de jeu idéal pour les jardiniers du XXIe siècle. Grâce à cette structure, cultiver son potager n’a jamais été aussi ludique.

Un jardin sous surveillance 

Les nouvelles technologies offrent aux jardiniers la possibilité de surveiller leur culture, même à distance. Les serres connectées sont effectivement munies de capteurs et de caméras. De cette manière, ils peuvent suivre en direct la croissance et le développement de leurs plantes. Ces outils connectés donnent accès à différentes informations telles que : 

A lire aussi : Maladie olivier : comment sauver un olivier malade ?

  • la taille prise par les plantes ; 
  • l’éclosion des boutons floraux ; 
  • la présence d’animaux et d’insectes pollinisateurs. 

Des notifications envoyées sur smartphone préviennent les jardiniers de différents événements se produisant dans leur serre de jardin. Ils peuvent ainsi intervenir rapidement, si nécessaire.

Le règne de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle s’invite dans la serre, rendant plus simple la gestion de cet espace. Des systèmes dotés d’algorithmes évolutifs pilotent de manière autonome les équipements en fonction des observations faites sur les végétaux. En s’appuyant sur des bases de données fiables, ils déterminent avec précision les besoins en arrosage, en éclairage ou en aération des plantes. Ces dispositifs effectuent ensuite les réglages appropriés. Ces assistants virtuels sont capables d’appliquer les meilleures pratiques culturale. Ils garantissent aux végétaux un développement idéal. 

A lire également : Est-ce que la géothermie est rentable ?

La récolte façon e-commerce

Le numérique transforme aussi l’étape de récolte. Équipée de balances et de capteurs intelligents, la serre indique précisément la maturité ainsi que le poids des fruits et légumes. Le jardinier peut ainsi cueillir ses tomates, ses concombres et autres spécialités en toute sérénité. Grâce à son accès à des sites marchands en ligne, il commercialise facilement ses surproductions directement auprès des consommateurs. Ceux-ci sont à la recherche de paniers de grande qualité. Certains jardiniers développent même leur propre e-boutique gérée depuis leur serre. D’un simple clic, les clients passent commande et leur commandes leur sont livrées le jour même. Ce processus garantit une traçabilité et une fraîcheur absolues.

Le potager-jeu 

Certains passionnés de jardinage poussent le concept ludique encore plus loin. Leur serre high-tech est munie de capteurs, de robots aux fonctionnalités variées, de drones et même des systèmes de réalité augmentée. Le propriétaire des lieux devient en quelques sortes le gamer de son propre potager. Il pilote à distance ses différents gadgets pour détecter d’éventuels problèmes phytosanitaires.  Ces outils diffusent également des hologrammes éphémères fascinant les oiseaux pour les éloigner des récoltes. Des mini-robots désherbeurs ou des pollinisateurs s’activent lorsque des seuils programmés sont atteints. Le jardinage se transforme en jeu vidéo grandeur nature où la créativité et les techniques se marient pour le plus grand plaisir des amateurs aussi férus d’innovation que de nature. 

La serre connectée au service de l’environnement

La high-tech permet à la serre de devenir une sentinelle écologique. Les capteurs et les drones mesurent la qualité de l’air, des sols et de l’eau. Ils détectent précocement les maladies, les pollutions ou les présences invasives.

Surveiller la biodiversité

Des caméras infra-rouge font l’inventaire de la faune et de la flore la nuit. Les données alimentent une banque de données naturaliste partagée.

Alerter en cas de risque

En cas de dépassement de seuils, le système prévient automatiquement les autorités compétentes afin de déclencher des actions correctrices rapides.

Impulser des pratiques vertueuses

Les jardiniers connectent leur serre à des programmes d’études. Leurs observations locales contribuent à une agriculture durable à grande échelle.

Articles similaires

Lire aussi x