Potager

Quel engrais naturel pour courgettes ?

En fin de compte, nous pouvons nous conseiller sans substances artificielles. Une bonne aide vous aurez besoin d’un compost polyvalent, d’une alimentation à base de plantes ou d’une fertilisation verte.

****0 photo : Lucie Peukert

A lire également : Comment prendre soin des citrouilles ?

photo : Lucie Peukert

A lire en complément : Comment puis-je obtenir une belle citrouille ?

Si vous utilisez des engrais synthétiques pendant longtemps et que vous les remplacez soudainement par des remèdes naturels, vous ne reconnaîtrez probablement pas immédiatement l’amélioration, car il faudra un certain temps pour que la vie revienne au sol et avant que le sol lui-même ne dessale et ne guérisse. Pour que tout fonctionne dans le sol comme il se doit, il doit vivre dans les micro-organismes du sol et les petits animaux, qui décomposent les substances organiques en nutriments acceptables pour les plantes et qui les voient de toutes façons, et percer à travers ce qui les rend accessibles à l’air et à l’eau. Sans ces petits organismes, il n’y a tout simplement pas de sol, mais dans la pratique, nous faisons tout ce qui est possible pour la terre était morte et ne pouvait pas se passer de l’approvisionnement en engrais commercial. Au fil du temps, il peut arriver que dans un tel sol, tout cesse même de croître ou que les cultures soient beaucoup plus sensibles aux attaques de maladies et de ravageurs.

****2 photo : Lucie Peukert

****3 photo : Lucie Peukert

Pourquoi envisager d’utiliser des engrais synthétiques

Par l’utilisation prolongée d’engrais synthétiques, le sol s’appauvrit progressivement avec des composants naturels qui lui appartiennent simplement. Des engrais stables y ont été ajoutés, en plus des nutriments finis, c’est-à-dire de la matière organique, ce qui est important précisément pour les micro-organismes du sol qui en ont besoin comme nourriture. En nettoyant tout du lit, de sorte que tout soit propre et bien rangé et que l’engrais ne soit qu’avec des engrais artificiels, le sol languit progressivement et la vie du sol disparaît. Tous les engrais contiennent des nutriments concentrés, mais souvent il y en a trop dans le sol et les plantes ne peuvent pas les exploiter. Le sol se sale progressivement, perdant sa structure naturelle de miettes, accessible à l’air et à l’eau, et les excès de nutriments sont lessivés sous terre, où ils ne sont plus des racines végétales utilisables et se déplacent vers les eaux souterraines. Ce qu’ils font dans ces endroits, je suppose que tout le monde peut l’imaginer. Ces dernières années, vous pouvez également apprendre de diverses sources que les minéraux continuent de diminuer dans le sol tchèque, ce qui représente un danger supplémentaire qui se traduit par la teneur en vitamines des légumes cultivés, moins nutritifs qu’auparavant.

****4 photo : Lucie Peukert

****5 photo : Lucie Peukert

****6 photo : Lucie Peukert

Comment s’aider soi-même

Rares sont ceux qui ont des engrais stables disponibles aujourd’hui, mais si vous pouvez les obtenir auprès d’un agriculteur local, vous êtes partiellement gagné. Le fumier le plus fin couramment disponible est celui du cheval. En général, le fumier de qualité supérieure est le fumier à faible teneur en eau, c’est donc le porc de la moins bonne qualité. Mais vous pouvez vous passer d’engrais stables. Les déchets de cuisine et les restes végétaux après la récolte des légumes serviront parfaitement à la production de compost dans le composteur, qui s’intégrera définitivement dans tous les jardins. Vous pouvez également choisir le vermicopost, qui produit des vers de terre spécialement élevés. Vous augmenterez la teneur en minéraux du sol, par exemple avec de la poussière de pierre provenant de carrières ou de farine de pierre. Vous verrez la différence lorsque vous cultivez vous-même des légumes. Dans les jardins naturels, les manges herbacées ou les herbes herbacées provenant de poulets sont également souvent utilisées. Ce sont de bonnes méthodes à l’ancienne, dont l’inconvénient est un rapport moins uniforme. Les nutriments, pourtant, sont de bonnes aides dans le jardin. La fertilisation verte est sûre que tout le monde le sait. Il peut être cultivé avant la récolte, entre les cultures ou après la récolte. Cependant, il s’agit de savoir comment aborder son traitement, les opinions sont très différentes. Alors que certains jardiniers préfèrent l’étanchéité profonde de ces plantes dans le sol, les jardiniers naturels préfèrent seulement un enchevêtrement peu profond avec des fourches à graver, afin de ne pas perturber le processus radical de la vie du sol. L’azote sera distribué dans le sol appauvri par des bactéries tubéreuses qui vivent sur les racines des plantes bobbacées. Leur fonction consiste à convertir l’azote en suspension dans l’air en une forme acceptable pour les plantes. Vous pouvez planter du trèfle ou du lupin parmi les légumes pour améliorer la nutrition avec de l’azote dans votre jardin. Avez-vous déjà entendu parler d’un remplacement de tourbe par une feuille ? Oui, il est facile pour tout le monde de fabriquer et en même temps de se débarrasser des feuilles tombées en automne. Ce matériau est léger et parfaitement. aéré, donc au lieu de la tourbe, il est ajouté aux bleuets, aux bruyères ornementales, à la bruyère, aux azalées ou aux mousses.

photo : Lucie Peukert

photo : Lucie Peukert

La façon simple de remplacer les engrais synthétiques

— compost provenant des déchets de jardin et de cuisine — le vermicompost, qui forme une espèce spéciale de vers de terre rouges — les manges à base de plantes — comme l’ortie, le bricolage, la consoude ou la camomille — la floraison des poules — fertilisation verte — l’azote peut être réapprovisionné en plantant des plants de baies contenant des bactéries utiles sur les tubercules racinaires — feuillage — adapté aux plantes acides, remplaçant la tourbe dans les jardins naturels

photo : Lucie Peukert

photo : Lucie Peukert

Recette pour préparer des manges d’ortie

Les manges d’ortie sont à peu près les herbes herbacées les plus courantes de tous les temps. Il est vraiment très concentré, alors diluez-le dans un rapport de 1:10 avec de l’eau avant utilisation. Pour 1 partie du repas, 10 parties d’eau tomberont. Cette vinaigrette fertilisante est riche principalement en azote, alors traitez-la principalement avec des légumes à forte intensité nutritive. Il sera certainement apprécié par les courgettes, les tomates ou les pommes de terre. Pour la production de manges, les orties plus jeunes encore non florissantes conviennent parfaitement, qui sont coupées en plus petits morceaux, qui versent de l’eau de préférence dans un baril ou un seau en plastique. Ne produisez jamais de repas dans un récipient en matériau susceptible de modifier ses propriétés en raison d’un fluide agressif. Par exemple, les fûts métalliques ou les fûts en bois sont totalement inappropriés. Remuez soigneusement tous les jours pour que l’air pénètre dans le liquide. Le processus est terminé en deux à trois. semaines où les bulles cessent de se libérer. Pour soulager les odeurs, des farines de pierre peuvent être ajoutées.

photo : Lucie Peukert

photo : Lucie Peukert

photo : Lucie Peukert

photo : Lucie Peukert

photo : Lucie Peukert

photo : Lucie Peukert

photo : Lucie Peukert

photo : Lucie Peukert

photo : Lucie Peukert

photo : Lucie Peukert

photo : Lucie Peukert

photo : Lucie Peukert

photo : Lucie Peukert Texte et photo : Lucie Peukertová