Pour remplacer la pizza aux protéines de sang, j’ai commencé à faire moi même mes pizzas.

Pizza composition

En théorie je suis plutôt contre la malbouffe, j’achète peu de produits industrialisés et suis plutôt locavore. Mais en pratique j’adore les pizzas.
En plein scandale de la viande de cheval en 2013, j’ai regardé avec plus d’attention la composition de mes pizzas préférées du rayon frais. Pas vraiment inquiète car plutôt sûre de leur qualité.
Mais lire « protéines de sang » dans leur composition, m’a coupé l’appétit.

Protéines de sang

Pourquoi des protéines de sang? je suppose que c’est pour le bien du consommateur .

  • exhausteur de goût?
  • augmenter le pourcentage de protéines dans la pizza?
  • améliorer la couleur?

Il y a certainement des impératifs de fabrication qui m’échappent mais je n’ai plus envie d’en manger.

J’ai alors décidé de me faire mes propres pizzas.

courgettes

C’est en réalité assez simple. Il vous faut:

  • une boule de pâte à pain. Pour une pizza individuelle, compter 100 grammes de farine, de la levure boulangère et quelques cuillères d’eau. Au début c’est très collant. Au besoin ajouter de la farine. Au cours du pétrissage, la pâte va former une boule malléable qui ne collera plus. J’en fais avec de la farine traditionnelle. J’ai déjà testé la farine spécial pain sans y trouver un grand intérêt. Je fais aussi parfois mon propre mélange en ajoutant par exemple de la farine d’autres céréales comme le sarrasin.
  • de la sauce tomate (ou cuire une tomate). Quand je l’utilise pour une pizza, j’aime bien la réveiller avec un assaisonnement type chili pepper.
  • un fromage
  • une garniture. Et là faire ses propres pizzas devient génial car on utilise ce que l’on a sous la main ou dans son frigo. Cyril Lignac appelle ça la cuisine du placard. Ou encore mieux cuisiner les restes. J’aime l’idée de ne pas être dans la surconsommation. Je trouve le gaspillage alimentaire honteux (21% des aliments achetés sont jetés!). Je fais en sorte de consommer la nourriture que j’achète ou cultive ( ou je conserve ou je donne). Faire sa propre pizza permet d’utiliser les restes des précédents repas. Ou cuisiner la 1ere courgette de la saison trop petite pour être consommée seule, …C’est économique, écologique et c’est bon. D’un point de vue diététique vous contrôlez sa composition (sel, ajout de graisses ou sucres cachés…)

Encore plus simple ou rapide:

  • acheter un rouleau de pâte à pain ou pizza
  • ou faire une pizza sans pâte à base de courgettes en coupant une courgette en 2, la creuser un peu pour la garnir de sauce tomate…
Pizza courgettes

Autres idées de recettes:

Sauce tomates jaunes
Jus vert

1 comment on “Pizza courgettes tomates”

  1. Je fais partie des gens qui décortiquent les étiquettes. Entre l’huile de palme (catastrophe écologique qui bouche nos artères en prime) et l’aluminium (responsable de maladies graves) ça élimine déjà énormément de produits industriels. C’est bien simple depuis que je me suis intéressé à la question, je fais quasiment tout maison. Toutes les pâtes que ce soit pizza, tarte, pains à burgers, c’est pétri par mes petites mains ^^ Les biscuits c’est maison, les gâteaux idem, et même les yaourts.. J’ai même vu sur un paquet de bonbons la mention « ce produit peut créer des troubles de l’attention et du comportement chez les enfants », véridique :/
    Enfin bref. Ta pizza a l’air bien bonne ! La version courgette est très sympa, tu peux aussi prendre une grosse aubergine et la couper en tranches d’un centimètre pour des mini pizzas sans pâte :)

Comments are closed.